Défi 2018 – octobre rose !


Pour le défi de 2018, le thème d’octobre était Octobre rose, avec l’idée de coudre un soutien-gorge adaptée après une mastectomie ou avec une prothèse.

J’ai un peu modifié l’idée, après avoir eu plusieurs échanges avec des femmes qui avaient été opérées mais sans réduction de poitrine. En revanche, la position de la cicatrice, sous le sein, rendait les armatures insupportables. En outre, elles étaient déconseillées au regard du risque de récidive. Mais en même temps, les seins, fragilisés par l’opération, avaient besoin d’un bon soutien.

Seule solution : les sous-vêtements de sport, qui ne sont des plus glamours. J’ai donc essayé de coudre un modèle, à partir d’un patron sans armatures et annoncé avec un bon soutien, mais sur un design visuel qui se rapproche moins du sport et plus de la dentelle.

J’ai opté pour le modèle Ingrid de Pin Up. Je reviendrai dans un autre article sur ce patron.

A la base sportif, il est néanmoins facilement déclinable par un choix de tissus original. J’ai opté pour de la dentelle, doublée d’un voile rose transparent, sur la partie haute du bonnet. Et une déclinaison rose pâle pour le powernet, rose vif pour la bordure.

J’ai aussi travaillé les coutures intérieures dans l’idée d’une grande sensibilité de la peau : les surplus sont encapsulés dans un ruban de soie, il n’y a rien qui gratte à l’intérieur des bonnets. Selon la technique présentée ici.

Enfin, ce modèle a l’avantage d’être conçu d’origine avec des bretelles en mousse, ce qui apporte un réel plus pour le confort. Je les ai habillées de dentelle pour casser l’effet trop lourd des bretelles larges. Il n’était pas tout à fait à ma taille, mais assez proche pour faire une photo portée :

 

 

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Vraiment bien réussi ! j’aimerais tant savoir faire cela !

    • Merci. Ce n’est pas si difficile. Surtout ce modèle, dont la principale (la seule ?) difficulté est de trouver où acheter le patron !!
      Je suis allée voir ton blog, j’ai été complètement bluffée par ce que tu fais en broderie ! Du coup, la difficulté ce n’est pas de savoir faire, mais d’arriver à trouver le temps d’apprendre ! Nous en sommes toutes (et tous) là 🙂