Avis patron : Nettie de Closet Case


Je me suis décidée à coudre le body Nellie de Closet Case pour mon défi couture de septembre l’an dernier.

Le site de la créatrice est consultable en ligne ; ses créations me plaisent souvent beaucoup, mais je ne les ai pas essayées en dehors de ce patron. Après l’avoir cousu, je me suis souvenu qu’il y avait plusieurs tutoriels en ligne sur ce modèle. Il faut juste remonter assez loin dans l’historique, à la rubrique « sewalongs ».

Quelques retours sur le patron : d’abord, je l’ai acheté en pdf. Une erreur de base pour moi qui déteste l’étape de découpage des marges et scotchage, sans compter qu’après le résultat fini ne rentre pas facilement dans une pochette. Bref : les pdf pour la lingerie, c’est bien. Pour les vêtements, c’est beurk.

Du coup, il m’a fallu une sacré motivation pour m’y attaquer, malgré le fait que le modèle m’avait séduite. Trois dos possibles (plus ou moins échancrés), deux décolletés, deux longueurs de manche, forme body ou robe : il y a de multiples combinaisons possibles.

Les instructions ont été une bonne surprise. Bilingues français et anglais avec une excellente traduction en français. Des conseils en introduction sur le choix du tissu et comment le préparer, c’est clair et il est facile de s’assurer que le tissu a l’élasticité requise pour le modèle.

Il est prévu une possibilité d’intégrer une brassière, pour se dispenser de soutien-gorge notamment sur la version avec décolleté dos plongeant. Là, je suis dubitative : c’est bien d’avoir des bonnets devant, mais s’il n’y a rien qui fait le tour du buste, ils tiennent en place comment ? Avec ma taille de bonnets, j’ai préféré éviter cette expérience-là.

Les bandes qui composent l’encolure et les ourlets des ouvertures des jambes sont prévues dans le même tissu que le body. Aucun problème de mercerie à assortir, donc. En revanche, selon le tissu utilisé, cela peut vite tourner à « très épais » avec des bandes en double épaisseur plus les marges de couture.

 

J’ai fait tout le montage à la surjeteuse pour avoir des coutures qui respectent l’élasticité du modèle : aucun souci de ce côté-là.

 

En revanche, arrivée à la dernière étape, celle des pressions à l’entrejambe, j’ai calé : impossible de comprendre les instructions, même en français, même avec les schémas. Du coup, j’ai bricolé un truc à ma façon quand j’en ai eu marre de chercher.

Je ne suis pas mécontente de mon résultat, mais je me suis sentie bête un moment à essayer de me représenter ce que je devais faire sans y arriver.

En fait, en regardant de plus près le tutoriel en ligne sur cette étape, j’ai fait ce qui était prévu… sans avoir compris. Visuellement, je trouve le résultat un peu trop épais ; mais porté, je ne le sens pas.

 

A part ce détail, je suis donc satisfaite de ce patron. Mais pas forcément du résultat cousu et porté, qui est loin d’être flatteur sur ma silhouette (à voir ici, je n’ai pas eu le courage de me confronter une deuxième fois à ces photos).

Donc je ne sais pas si c’est le principe du body qui ne me va pas, si c’est ce modèle en particulier ou si ce sont mes ajustements ou choix de tissu qui sont à mettre en cause, mais mon avis final nécessitera des investigations complémentaires !

 

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *