Défi juillet – la transparence


En juillet, par forte chaleur, l’idée des dessous était d’être comme au jour de sa naissance. Projet léger, en transparence, qui se fait oublier.

Je continue donc la série de mes défis de l’année. A la base, ces défis étaient sensés m’amener hors de ma zone de confort, me pousser à découvrir de nouvelles matières, de nouvelles techniques ou à créer des pièces inédites. Pour l’été, j’ai fait la fainéante : je me suis repliée sur des valeurs connues.
En l’occurence, un modèle Pin Up Classic en dentelle légère teintée de rose façon batik. En fait, je l’avais déjà cousu et blogué dans cet article en mars 2016. Déjà plus de deux ans. Ce soutien-gorge a été très aimé, très porté. Pas toutes les semaines, et toujours lavé à la main, ce qui explique qu’il m’a duré… Mais il vieillit quand même. Les élastiques manquent sérieusement de tenue, et dernièrement la doublure s’est effilochée sur une couture. Mais plus de deux ans de port régulier, c’est plus qu’honorable !

Il m’est donc venu à l’idée de le cloner. C’est un modèle que j’aime particulièrement porter sur des dessous blancs, car la transparence et les tons très naturels le rendent peu perceptible. Donc j’ai refait… Presque exactement le même modèle. J’ai uniquement changé les bretelles, pour les rembourrer pour plus de confort.

Comment ai-je pu, deux ans plus tard, retrouver les mêmes composants ? Ben c’est simple, j’ai utilisé le dernier kit qui me restait. Ce modèle n’apparaîtra plus sur la boutique ! (Mais j’en ai récemment ajouté de nouveaux).

Le résultat, porté par un massif d’hortensia dépourvu de toute pudeur :

Quitte à dupliquer un patron déjà fait, dans des matière que je connais, et un mode opératoire où je n’ai pas plus besoin d’ouvrir le livret des instructions, je me suis demandé combien de temps cela aller demander. J’ai chronométré, ce qui donne à quelques minutes près :

Ressortir le patron du classeur, ouvrir le kit, tout installer sur la table de découpe : moins de 5 minutes.

Pour une fois, tout était rangé là où c’était sensé être   🙂

Evidemment, quand il faut décalquer et adapter le patron, c’est plus long. Et si je cherche « mais quel tissu vais-je assortir à cette dentelle ?« , ça peut être interminable  🙂

Premier jour : découper les pièces, une fois dans la dentelle, une fois dans la doublure.

Ces tissus sont très fin, la dentelle ne prend pas les marques au stylos ni autre, donc j’ai travaillé directement au cutter rotatif, avec des ciseaux pour les courbes ou coin difficiles à tourner.

Temps passé : 30 minutes, en prenant mon temps.

Deuxième jour : monter les pièces ensemble. Couture de précision au point droit.

Le Classic est le modèle de base, je connais les instructions, je n’ai même pas besoin de les lire, donc aucun besoin de chercher « qu’est-ce que je fais maintenant ? ».

Temps passé : 1 heure, en réfléchissant bien pour mettre chaque pièce à l’endroit.

Troisième jour : mise en place « technique » du rembourrage bretelles, de la gaine à armature, des armatures et des élastiques.

Pareil : je sais faire, j’enchaîne les étapes sans difficulté.

Temps passé : 50 minutes. Et encore, j’ai dû découdre et recoudre une fois car même si je sais faire, même si le tissu est transparent, j’ai réussi à laisser une bretelle se glisser sous le bonnet alors que je faisais une surpiqure de gaine !

Quatrième jour (après le coup de la bretelle, je me suis dite qu’il était temps d’aller dormir) : monter les bretelles réglables, les installer en place et ajouter l’attache dorsale.

Temps passé : 25 minutes. 

Total : 2h45 environ pour faire un soutien-gorge (patron déjà décalqué et adapté à mes mesures).

Et 5 minutes de plus quelques jours plus tard : après réflexion, j’ai eu envie d’ajouter un petit noeud rose au milieu, au creux des seins.

 

Voilà, après deux ans et demi de pratique, il me faut un peu moins de 3 heures au total pour faire un soutien-gorge. Pas trop mal, non ?

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Sandrine chazot on said:

    Formidable…
    Le soutien gorge et vous également. J’essaie depuis près de six mois à en faire un qui m’aille, et je galère. Félicitations