Coudre un soutien-gorge : les élastiques


Combien d’élastiques faut-il pour coudre un soutien-gorge ? Lesquels ? De quelle longueur ? Largeur ? 

Pour coudre un soutien-gorge, la question de la mercerie paraît souvent compliquée. D’ailleurs, elle l’est un peu. Pour essayer d’y voir plus clair, je vous propose d’étudier la question des ELASTIQUES.

Première remarque : il faut 3 sortes d’élastiques pour créer un soutien-gorge, que je vais vous présenter successivement :

  • l’élastique de bande (en rouge)
  • l’élastique « haut » (en bleu)
  • les bretelles élastiques (en vert)

Commençons par un panorama global, et une évidence : il n’y a pas une bonne longueur ou une bonne sorte, cela dépend du modèle à créer. Sur ces deux schémas, on voit vite, à partir du dessin technique, les variations des élastiques selon les modèles :

Modèle assez simple (par exemple patron Maya), avec bretelles élastiques et bande complète.

      

Modèle couvrant, avec une arche gothique sur la bande et bretelles en partie en tissu.

Donc les longueurs dépendent des combinaisons de choix esthétiques et techniques. Je vais vous donner, à titre indicatifs, les longueurs qu’il me faut pour ma taille (environ 105 F).

L’élastique de bande

J’ai repris trois formes principales de bande (je désigne par « bande » la partie du soutien-gorge qui fait le tour du buste) :

Bande classique, intégrale

80 cm

Bande partielle

2 x 23 cm

Bande gothique

2 x 43 cm

Pour ces élastique, choisir un modèle plutôt large : 10 mm est un minimum. Certains conseillent d’aller jusqu’à 16 mm pour les bonnets larges (E et au-delà). Personnellement, je ne monte pas trop en largeur car je n’aime pas que les élastiques arrivent à rouler sur eux-mêmes, je trouve que le port sur la journée en est inconfortable. Donc 12 ou 14 mm est un bon compromis pour moi. Attention à ne pas prendre un élastique trop « mou » qui n’aurait pas assez de tenue (ou de ressort quand on tire dessus).

      

Sur un plan esthétique, des petits picots sont un bon choix pour un décor discret. Je n’aime pas les élastiques trop largement décoratifs sur cette zone : priorité à la technique pour le soutien.

Quelques exemples tirés de ma galerie de réalisations :

 Boylston, avec bande complète, on voit en bas l’élastique qui fait toute la longueur (vue de l’intérieur).

 

 

 

Soutien-gorge à bande partielle, en satin de coton rouge : la bande s’arrête à l’endroit où elle rencontre la courbe du bonnet (attention : modèle obligatoirement avec armatures).

 

 

 

 

Soie noisette

 

 

Modèle en soie avec arche gothique : ici avec un élastique de bande contrasté, couleur ivoire, avec un picot long.

 

 

 

 

 

Maya dentelle

 

Modèle « Maya » à bonnets mousse, recouvert de dentelle y compris sur la bande.

Dans ce cas, l’élastique de bande est sans picot pour ne pas se surajouter au feston de la dentelle qui assure le décor de la bande.

 

 

 

 

L’élastique « haut »

L’élastique du haut du soutien-gorge va demander une longueur trèèèès variable selon le modèle :

Bretelles tissu, élastique complet sur le décolleté

2 x 55 + 90 = 2 m

Bretelles tissus, décolleté non élastique

2 x 55 cm = 1m 10

 

Bretelles élastiques, seul le dessous d’aisselle est pris

2 x 30 cm = 60 cm

Cet élastique laisse une grande liberté pour l’esthétique. Généralement étroit, de 6 à 10 mm, il peut être décoré ou au contraire plat pour s’effacer derrière le tissu et laisser une bordure très nette (technique que j’aime pour sa sobriété). Il peut être souple, avec une faible résistance élastique.

J’ai un préférence pour les élastiques 8mm et 10 mm plats de chez Mercerie Extra.

Quelques exemples :

 

Elastique plat sur un « Classic »

 

 

 

 

 

Elastique à feston utilisé pour l’ensemble du décolleté et sur les côtés.

 

 

 

 

St Valentin

 

Elastique sur le décolleté, à bord plat assorti au tissu : on ne le voit pas de l’extérieur, le bord paraît droit.

 

 

 

 

 

Elastique fantaisie sur le décolleté.

 

 

 

Bonnet en mousse, fini par un élastique « fold over » (replié à cheval sur le bord de la mousse). Il y a un élastique étroit à picot uniquement sur le haut de la partie en tissu de la bande.

 

 

 

Les bretelles élastiques

Enfin, deux sortes principales de bretelles co-existent :

Bretelles pour partie en tissu

2 x 20 à 25 cm = 50 cm

Bretelles entièrement élastiques

2 x 50 cm = 1m

Les bretelles élastiques sont des élastiques particuliers, assez résistants, c’est-à-dire qu’ils s’étirent peu. La largeur commence généralement à 10 mm, on peut trouver jusqu’à 22 mm, avec des styles et décors variés :

 

Attention, contrairement à la première idée qu’on pourrait en avoir, c’est plus l’élastique de bande qui assure le gros du soutien sur les bonnets larges que les bretelles. Il n’est donc pas impératif de monter en largeur sur ces dernières.

Personnellement, je préfère largement les modèles à bretelles en partie en tissu. Déjà, ça diminue l’élasticité de la bretelle : j’ai moins l’impression que mes seins sont dans un trampoline. Et surtout, le confort à l’épaule est renforcé, surtout si on passe aux bretelles rembourrées ! Il faut toutefois conserver au moins une partie élastique pour le confort, et si possible réglable avec des anneaux et glisseurs (voir ici pour le montage de bretelles réglables).

 

Dos d’une bretelle tissu, qui est finie par une bretelle élastique montée sur une forme de dos nageur (que je trouve plus solide qu’un raccordement perpendiculaire de la bretelle à la bande dorsale).

 

 

 

Soie noire

 

 

Bretelles en tissu rembourrées (avec forme large à l’épaule).

 

 

 

 

 

Bretelles entièrement élastiques, toujours avec dos nageur. Non réglables.

 

 

 

 

 

Bretelle fantaisie : la partie « tissu » a été remplacée par trois fin cordons cousus. La partie élastique est maintenue dans le dos avec une bretelle élastique violette.

 

 

 

Voilà, j’espère vous avoir donné quelques repères pour vos choix de mercerie en fonction du design que vous allez retenir, et peut-être des idées sur les combinaisons possibles. Bonne couture de lingerie à tous et à toutes !

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci pour ces bons conseils. J’ai fait mon premier soutif il y a une semaine. De préférence en triangle pour commencer. J’en suis très satisfaite. À bientôt Élodie