Soutien-gorge en soie noire


Je me suis cousu un soutien-gorge couleur de nuit. Tout en soie, une caresse sur la peau. 

J’avais commencé par un croquis avec des notes sur les modifications à apporter au design :

  • croquisArche gothique : le milieu devant du soutien gorge remonte en faisant un angle en bas de la poitrine
  • Bande très fine sous les seins
  • Encolure droite, rectiligne, sans picot ni élastique
  • Bretelle qui s’élargit progressivement vers l’épaule, à bord droit pour un style « graphique »
  • Doublure intégrale, en satin de soie aussi (je tente le luxe)
  • Barre de renfort sur le côté, découpe en S

Les adaptations du patron en images, pour modifier la découpe des bonnets afin de créer cette barre de renfort avec un dessin en S, selon la méthode présentée par Mme Johnson dans le cours craftsy « Sewing bras, designer techniques » :

patron-1    Les pièces de départ
patron-2    Réunion des pièces et dessin du S sur le côté

patron-3    Découpe de la pièce « barre de renfort »

patron-4   Ajout des marges de couture sur la barre de renfort

patron-5   Les pièces du bonnet sont prêtes

 

J’ai également apporté des modifications à la ligne haute du bonnet, aux bretelles, et à la largeur de la bande.

patron-avant

Patron avant modifications

patron-apres

Patron après modifications

Sur cette photo en cours de montage, on voit apparaître le design, avec la bande très étroite et l’angle formé en bas du milieu devant. Ce dessin du milieu centre, dit « en arche gothique » nécessite que les élastiques bas de la bande soient posés avant que les bonnets ne soient cousus. On peut voir un tutoriel ici.

bande-a-coudre

J’ai associé ce design avec une bande bas étroite. En théorie, ceci devrait éviter que la bande roule, et apporter plus de confort en libérant la cage thoracique. En plus de l’intérêt visuel !

 

fin-couturePour ce qui est de la couture : le satin de soie, c’est difficile à coudre. Glissant et fluide. Peut-être un peu moins que le satin de polyester, mais ce dernier me sert plutôt de tissu d’essai, je n’ai pas de remords si je me rate sur une pièce et que je dois recommencer. Pour la soie, ça ne me fait pas le même effet.  Bref, il a fallu y aller doucement, mais c’est passé. Par précaution, j’ai fait beaucoup plus de coutures de bâti que d’habitude !

Commentaire additionnel aux débutants : attention au tout-noir, on voit moins bien ce qu’on fait 😉

Le résultat :

fini-devant

fini-dos

Impeccablement ce que je voulais pour le design. Je suis tout à fait contente de moi sur la réalisation.

Et pour ce qui est du confort porté : en satin de soie doublé, également de soie. Un plaisir complet. Doux sur la peau, se fait complètement oublier. Je crois que je n’avais pas été aussi bien dans un dessous depuis… plus longtemps que je ne me souvienne 🙂

Le fait d’avoir une bande étroite et très remontée au centre favorise son bon maintien en place : elle ne roule pas, serre moins. Ca contribue aussi au confort. Modèle validé !

fini-interieur

Vue de l’intérieur, entièrement doublé de soie

 

 

 

Temps passé : 1h pour le patronage (modification du design à partir d’un patron commercial)

Découpe des pièces, couture, finition : 5 – 6 h

Coût : moins de 35 euros pour un soutien-gorge en soie ! Dans le détail :

  • patron : modification personnelle du Classic Pin Up, déjà utilisé 5 fois : 20 euros, soit 4 euros par modèle pour l’instant, mais je compte encore le rentabiliser
  • 1 kit soie noire de la boutique + un second coupon de soie pour la doublure + armatures :  30 euros (et je n’ai pas tout utilisé).

En commençant à coudre mes dessous, j’espérais bien en arriver à un meilleur résultat qualité / prix que le prêt à porter : objectif atteint !  Je ne vais pas m’arrêter là !   🙂

sprigs_purple

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Très beau travail, félicitations! Ca fait envie!!

  2. il me tardait de le voir fini: alors je dis WAHOU tu deviens une pro!!!!!
    je lirais plus en détail ton article ce soir mais il à l’air fort intéressant!

    • Merci 🙂 Instagram est bien pour les photos d’en-cours, mais ça ne permet pas bien de se rendre compte du comment c’est fait 🙂
      Prend le temps de lire, et n’hésite pas si tu as des questions.

  3. Il est magnifique, bravo !
    Et en plus il est issu de modifications que tu as faites toi même, chapeau !
    Tu fais bien de ne pas t’arrêter là ! 🙂

    • Merci ! Ce sont toutes des modifications vues dans le deuxième cours craftsy. Mais les combiner pour faire un modèle qui ait un style était vraiment un défi passionnant. 🙂

  4. Magnifique et quel travail

  5. Dion pioger on said:

    Bonjour merci pour les explications quand vous achetez un kit le patron est en quel taille merci

    • Attention : les kits que je propose ne comprennent PAS de patron (ni d’armatures de type « baleines »).
      Les tailles des patrons dépendent des marques et modèles…

  6. Nathalie on said:

    Bonjour, je tombe sur ce magnifique soutien gorge en soie noire, qui me donne envie de tenter la même réalisation. Une question toutefois, comment entretenez vous vos sous vêtements en soie ? C’est cette question de la facilité d’entretien qui me freine a l’utilisation de belles matières. ..
    Merci et continuez !

    • Bonjour,
      Pour les soutiens-gorge en général, pour les dessous en dentelles et plus particulièrement pour ceux en soie, j’ai opté pour le lavage à la main.
      Ca parait compliqué à faire, mais en fait très simple : je prépare une petite bassine d’eau tiède (comme pour un bain), avec un peu de lessive à la main. J’ai choisi le Génie, mais c’est parce que c’est la plus facile à trouver. Je mets les dessous à tremper, j’agite un peu. Je laisse pendant deux heures (voire toute la nuit). Je rince sur le robinet d’eau ou je remets dans la bassine en eau propre et j’agite à nouveau. J’essore grossièrement à la main et j’étends. Comme l’essorage est faible, le séchage est plus long et il faut mettre la bassine dessous si on sèche en intérieur (ça goutte).
      En fait, comme ce sont de petites pièces et qu’il n’y a pas besoin de frotter, ce n’est guère plus compliqué que de les passer à la machine avec un filet. Leur durabilité est nettement renforcée (même sur les soutien-gorge ordinaires). En outre, comme j’en lave un à quatre à la fois, je peux gérer plus facilement le risque de décoloration qu’en machine. En effet, certains à couleur vive (rouge ou violet) font pas mal de décoloration.
      Enfin, je porte souvent les soutien-gorge deux ou trois fois entre deux lavages, mais pas en jours consécutifs. Un jour de repos permet aux élastiques de « revenir ». Evidemment, ceci ne s’applique pas aux culottes ni aux périodes de chaleur comme maintenant : la transpiration rend nécessaire un lavage quotidien.
      Voilà, et je continue, mais il faudrait que je trouve le courage de prendre le temps d’un article de blog ^^
      Merci de vos encouragements !!