Lors de la création du soutien-gorge, l’élastique du bas est capital : avec la bande il doit assurer 80 % du soutien (contre 20 % pour les bretelles).